L'Ecole Nationale d’Ingénieurs de Carthage (ENICarthage) est un établissement d’enseignement supérieur publique, relevant de l'Université de Carthage, créé (décret n° 2002-1623 du 9 juillet 2002), en tant que Ecole Supérieure de Technologie et d’Informatique (ESTI), en 2002 et transformé en école nationale d’ingénieurs recrutant ses élèves à partir du concours national d’ingénieurs à partir de septembre 2012 (décret n° 2014-4677 du 29 décembre 2014).

Etant habilitée à délivrer des diplômes de Maîtrise depuis 2002 et ayant intégré le système LMD depuis la rentrée 2007, Cette école a offert plusieurs formations spécialisées dans les domaines du Génie Electrique, de l’Informatique et de la Gestion Industrielle, parmi lesquelles des formations d’ingénieurs en sciences appliquées et Technologie.

Depuis septembre 2012, l’ENICarthage offre trois formations d’Ingénieur National en :

  • Génie Informatique (environ 120 élèves ingénieurs /promotion).
  • Mécatronique (environ 100 élèves ingénieurs /promotion).
  • Génie des Systèmes Industriels et Logistiques (environ 60 élèves ingénieurs /promotion).

Elle est, également, habilitée à délivrer les diplômes de :

  • Doctorat en Génie Electrique.
  • Master Recherche en Automatique, Robotique et Traitement de l’Information.
  • Master Recherche en Technologies de l’Information et de la Communication.
  • Master Professionnel en Commande et Supervision des Systèmes Industriels.
  • Master Professionnel en Ingénierie des Systèmes Informatiques.
  • Master Professionnel en Management des systèmes Industriels.

Les points forts de l’ENICarthage sont :

1. Des formations à caractère technologique dans des domaines à forte employabilité, à l’échelles nationale et internationale.

2. Une ouverture sur l’environnement socio-économique avec la participation d’industriels et de professionnels au niveau de la formation en plus du déroulement de 95% des projets de fin d’études en milieu industriel.

3. Une vie associative riche et des activités de clubs variés, couronnés par des distinctions telles que :

  • Championnat Devyanin 2014 de la robotique mobile, Taiwan-2014.
  • Deuxième place à la compétition internationale de l'Imagine Cup, Qatar-2014.
  • Deuxième place à la compétition internationale Microsoft / GBSN, Gammarth-2013.

4. Un corps enseignants compétent, jeune et motivé (15% corps A, 83% Maîtres Assistants confirmés) poursuivant leurs travaux de recherche dans des structures de recherche nationales et internationales.

5. Des laboratoires équipés en matériel et en logiciels relevant des domaines du Génie Electrique, de l’Informatique et du Génie Industriel. Un atelier flexible acquis dans le cadre d’un projet PAQ permet de créer une synergie entre les trois spécialités ingénieurs de l’école et un échange de compétences.

6. Une forte collaboration avec les autres écoles d’ingénieurs tunisiennes dans le cadre pédagogique et de recherche.

7. A l’international, des échanges avec des écoles d’ingénieurs, telles que l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (Convention de co-diplôme), l’Ecole de Technologie Supérieure de Montréal, l’Ecole Centrale de Lille, l’Ecole Nationale Polytechnique d’Alger, l’Université de Mohamed I à Ouejda, …

8. Une stratégie de certification bien développée, commençant par la certification d’enseignants puis d’étudiants à travers des conventions offrant des gratuités pour les plus méritants et des prix préférentiels pour les autres élèves Ingénieurs. L’ENICarthage est un centre de certification en : DELF / DALF, CISCO, LPI, LabView, … et assure des formations en vue de la certification en TOEIC, Développement Mobile, …

9. Des voyages d’études et des visites d’entreprises sont régulièrement organisés, au profit des élèves ingénieurs.

10. Les programmes des formations proposées par l’ENICarthage sont récents et dynamiques au niveau des options de la troisième année. Ils permettent, en effet de :

  • intégrer les derniers apports des nouvelles technologies,
  • garantir une culture scientifique large pour  permettre aux diplômés de s’adapter à l’évolution technologique et leur assurer une bonne mobilité professionnelle. .,
  • inclure les enseignements des soft skills, permettant d’acquérir des compétences en communications, langues étrangères, culture de l’entreprise, propriété intellectuelle, innovation …,
  • favoriser le travail en équipe, et développer l’esprit d’initiative (mini projets, projets tutorés, projets de fin d’années, projets de fin d’études),.
  • prévoir la réalisation de deux stages obligatoires en milieu industriel, chacun de quatre semaines au minimum, le premier enfin de première année et le second en fin de 2ème année.

11. Des activités de recherche diversifiés s’inscrivant parfaitement dans la Stratégie Nationale Du Développement Durable par des applications à dimensions à la fois économique (améliorer l’efficacité économique, à travers l’amélioration l’optimisation de la conception des produits et des modes de production, de consommation et/ou de le perfectionnement de la gestion ainsi que la mutualisation des ressources et la minimisation des coûts), sociale (satisfaire des besoins humains sur les questions de santé, de transport, d’information, de sécurité et de confort) et environnementale (préserver, améliorer et valoriser l’environnement et les ressources naturelles sur le long terme, en réduisant les risques et en prévenant les impacts environnementaux).